Actualités

Le projet REQUEST s'est terminé fin janvier 2019.

Vous pouvez télécharger ci-contre les rapports finaux  sous la rubrique _REQUEST_

Le site www.eco-obs.net reste actif: n'hésitez pas à nous communiquer vos idées de quartier à valoriser et vos propositions d'article Wiki.

Contact: Contact

 

 

 

Connexion

Pour vous inscrire, veuillez contacter notre modératrice en cliquant ici.



Auteur: Poumadere Fabien  
Ecoquartier créé le 25 September 2017, modifié le 26 September 2017

Le quartier:

Contexte urbain : La commune du Mont-Sur-Lausanne est active dans le schéma directeur du Nord Lausannois, lui-même intégré au PALM (Plan d’Agglomération Lausanne Morges). La commune est labélisée Cité de l’énergie et a adopté comme vision « Cap vers la société à 2000 watts ». Le quartier du Petit-Mont occupe un emplacement central au sein de la commune.

Il est un des deux centres historiques du Mont-Sur-Lausanne. C’est un ancien centre de la commune avec une voirie en étoile depuis le centre qui part ensuite en direction nord, sud, est et ouest du quartier.

Localisation du quartier : Le quartier se situe au pied de l’esplanade du Châtaignier à une altitude de 700 m.

Typologie de l’habitat (des bâtiments) : les catégories d’affectation des bâtiments présents sur le site sont variées. Ce sont des commerces, des bâtiments publics, et de l’habitation de type immeuble des années 50-60 ou des anciennes fermes.

  • Nord du quartier : plutôt bâtiments d’habitat collectifs (immeubles locatifs, R+3) datant des années 50-60 ;
  • Est, Sud & Sud-Ouest du quartier : principalement des anciennes fermes (bâti ancien) aujourd’hui restaurées en habitat et quelques villas ;
  • Ouest du quartier : bâtiments tertiaires (PME/I, assurance) et zone d’activité, (commerces de proximités).

Pour les bâtiments d’habitation, il existe deux types de propriétés, à savoir : des bâtiments locatifs (principalement les immeubles), et des propriétaires habitants pour le bâti ancien et les quelques villas. Les bâtiments composant le quartier présentent des recensements architecturaux différents. La carte ci-dessous permet d’avoir un état des lieux pour chacun d’entre eux.

Fonction urbaine (usages et infrastructures) : le quartier est aujourd’hui intégré dans le réseau collecteur et de desserte en termes de circulations. Il présente une mixité des fonctions avec une dominance résidentielle. D’un point de vue des équipements, le quartier présente une la salle communale (lieu de rassemblement), des bâtiments administratifs et l’Auberge communale.

Profil socio-économique des habitants : bien que cela soit difficile à dire de manière exacte pour chaque habitant, le profil socio-économique des habitants du quartier correspond de manière globale à la classe moyenne, avec une mixité équilibrée entre propriétaires et locataires.

Caractérisitques du projet:

Localisation: Quartier du Petit Mont  1052  Mont-Sur-Lausanne, Suisse
Page web de l'opération:
Type de projet: Transformation  Procédure: Autres
Contexte urbain: Ville ancienne dense


Taille de l'écoquartier: Superficie de l'opération (emprise) 60000 m²
Coefficient d'utilisation du sol 0
Nombre de logements:0
- Maisons individuelles0
- Logements collectifs0
Surface brute de plancher totale0 (m²)

Les surfaces ci-dessous sont calculées en SBP
Surface Résidentielle (habitat collectif)0 (m²)
Surface Résidentielle (habitat individuel)0 (m²)
Surface Commerces0 (m²)
Surface Tertiaire/Service/Administration0 (m²)
Surface Etablissements publics/Ecoles0 (m²)
Surface Artisanale0 (m²)

À l'origine:

Jusque dans les années 60-70, le Mont-sur-Lausanne était une commune rurale composée principalement de hameaux, de fermes et de granges. A partir des années 60-70, la commune a connu une croissance liée à la construction de villas pour accueillir des travailleurs de Lausanne qui désireux de vivre dans une maison individuelle non loin de la ville.

Objectifs du projet:

Il n’existe pas de projet de rénovation à l’heure actuelle pour le quartier. La commune du Mont-sur-Lausanne est dans une dynamique portée sur le développement de nouveaux quartiers. Contrairement à d’autres communes voisines, elle ne possède pas de contraintes actuelles fortes en lien avec la LAT.

Cependant, les enjeux identifiés pour le quartier sont liés aux trois volets suivants :

  • Mobilité (douce essentiellement) ;
  • Qualité urbaine du secteur et traitement de l’espace public ;
  • Rénovation énergétique (de l’enveloppe) des bâtiments.

La vision de la rénovation qui pourrait avoir lieu à l’échelle du quartier : un bâtiment propre dans un environnement de qualité.

Points forts

 

  • Potentiel énergétique et urbain du quartier;
  • Dynamique de la commune (Cité de l'énergie, Cap vers la Société à 2000 Watts);
  • Aucun groupe d'intérêt en place au sein du quartier.

 

Points à renforcer

 

  • Mobilité (douce notamment) ;
  • Qualité urbaine du secteur et traitement de l’espace public ;
  • Rénovation énergétique (de l’enveloppe) des bâtiments.

Principales étapes

Les axes du quartier qui semblent se dessiner comme prioritaires sont :

  • Mobilité (douce notamment) ;
  • Qualité urbaine du secteur et traitement de l’espace public ;
  • Rénovation énergétique (de l’enveloppe) des bâtiments.

Selon les résultats du travail sur le quartier du Petit-Monts, la mise en place d'une démarche participative pourrait s'avérer constructive dans la mesure ou aucun groupe d’intérêt n’existe ou n’est formé dans le quartier du Petit-Mont.

Réalisations et indicateurs clés:

Comme il n’existe pas de projets définis à l’heure actuelle, il n’existe pas non plus d’objectifs prioritaires spécifiques au quartier.

Cependant, la commune étant Cité de l’énergie avec comme vision « Cap vers la société à 2000 watts », l’énergie et le développement durable sont des thématiques prioritaires au cœur des différents projets de la commune.

Enfin, sur la base des éléments précédents, les axes du quartier qui semblent se dessiner comme prioritaires sont :

  • Mobilité (douce notamment) ;
  • Qualité urbaine du secteur et traitement de l’espace public ;
  • Rénovation énergétique (de l’enveloppe) des bâtiments.