Actualités

Catalogue des projets Interreg

novembre 2017.

Pour le consulter, cliquez ici.


 

Connexion

Pour vous inscrire, veuillez contacter notre modératrice en cliquant ici.



Auteur: Super User  
Ecoquartier créé le 09 March 2011, modifié le 16 May 2017

Le quartier:

Le site des Vergers, commune de Meyrin, a été identifié dans le plan directeur cantonal de Genève en 2001 comme « périmètre urbanisable en zone agricole ». Contigu à la zone à bâtir existante (Cité et village de Meyrin), il est proche des transports publics existants et prévus (tramway). Ce périmètre a également été retenu en raison de ses dimensions importantes, de la grande taille des parcelles dont une partie appartient à la commune de Meyrin et en raison de la présence de nombreux équipements à proximité.

Le quartier est composé de plusieurs espaces publics et collectifs: la promenade et la place des Vergers, les abords de la route de Meyrin, les esplanades et les dessertes des Vergers et des Sports, le parc du Jura, le jardin des Sports et les espaces collectifs autour des immeubles. Les projets d’aménagement de ces espaces devront garantir une cohérence à l’ensemble du périmètre et assurer une certaine unité architecturale, notamment pour les aménagements paysagers, le mobilier urbain et l’éclairage. Un périmètre est aussi réservé pour des équipements publics communaux, scolaires ou sportifs.

Caractérisitques du projet:

Localisation: Avenue Vaudagne 3  1217  Meyrin, Suisse
Page web de l'opération: http://etat.geneve.ch/dt/amenagement/vergers-723-3328.html
Type de projet: Construction  Procédure: Plan localisé de quartier (CH/GE)
Contexte urbain: Reconquête de zone agricole


Taille de l'écoquartier: Superficie de l'opération (emprise) 180900 m²
Coefficient d'utilisation du sol 0
Nombre de logements:0
- Maisons individuelles0
- Logements collectifs0
Surface brute de plancher totale0 (m²)

Les surfaces ci-dessous sont calculées en SBP
Surface Résidentielle (habitat collectif)115531 (m²)
Surface Résidentielle (habitat individuel)0 (m²)
Surface Commerces23408 (m²)
Surface Tertiaire/Service/Administration0 (m²)
Surface Etablissements publics/Ecoles0 (m²)
Surface Artisanale0 (m²)

À l'origine:

En 2006, lors de la mise à jour du PDCn, les Vergers sont devenus un périmètre d’aménagement coordonné (PAC) et donc un projet prioritaire du Conseil d’Etat pour la réalisation de logements (fiche PDCn 2.27).

Dès 2003, la direction de l’aménagement du territoire, aujourd'hui rattachée au DCTI, s’est ainsi associée à la commune de Meyrin en vue de réaliser les études nécessaires à l’urbanisation du site. Deux plans de modification de zone («Lac des Vernes» et «Les Vergers – Bois Carré») ont ainsi été adoptés par le Grand Conseil le 23 juin 2006. Le plan directeur de quartier, qui a permis de fixer les grandes lignes de planification du périmètre, a été accepté par le Conseil municipal de Meyrin le 3 octobre 2006, puis approuvé par le Conseil d’Etat le 7 mars 2007.

En décembre 2007, le Conseil municipal de Meyrin a adopté deux résolutions, l’une relative à l’adhésion du futur quartier au concept d’éco-quartier, l’autre concernant l’élaboration d’un PLQ d’initiative communale aux Vergers. Le plan localisé de quartier mis à l’enquête publique dès aujourd’hui a donc été élaboré par la commune de Meyrin, en collaboration avec la direction générale de l’aménagement du territoire. Il a d’ores et déjà fait l’objet d’un préavis favorable du Conseil municipal de la commune le 6 octobre 2009.

Objectifs du projet:

Objectif 100% énergies renouvelables. Concept énergétique innovant basé sur un CAD à basse température couplé sur une récupération de chaleur. Objectif 100% énergie renouvelable et très haut standard énergétique (Minergie-P-Eco en tout cas pour les périmètres situés sur domaine communal)

Gestion de l’eau. Encourager une gestion durable de la ressource en eau pour l’utilisation de l’eau potable et gestion des eaux pluviales (valorisation, rétention, infiltration).

Tendance zéro déchets incinérés. Tri systématique à la source des déchets ménagers. Encourager le compostage des déchets verts dans le quartier. Favoriser les actions citoyennes de type «Meyrin propre »

Optimisation de l’éclairage public. Un éclairage étudié avec des sources en basse consommation

Transports durables. Déconditionner le réflexe de la voiture particulière et encourager les transports publics. Offrir la connexion performante au réseau de transports publics.

Le quartier des Vergers comprendra trois parkings souterrains destinés aux logements et aux activités de l'ensemble du site. Environ 1680 places privées seront ainsi réalisées sous les esplanades et non pas sous chaque immeuble. Cet aménagement particulier s’inscrit dans un processus de développement durable. Il favorise la vie sociale par la position des accès aux parkings en lien avec les espaces publics et les activités du quartier et rend aussi attractif l'accès aux transports collectifs qu’aux places de stationnement. Il réduit également le nombre de rampes d’accès aux parkings, en limitant les impacts visuels et les nuisances. Environ 1360 places pour les vélos seront aussi réalisées, dont au moins la moitié en surface.

Sécurité. Poser les conditions préalables de la sécurité routière à l’intérieur du quartier. Mise en place d’un réseau de cheminement piétons et vélos efficaces et agréables indispensable au développement d’un éco-quartier. Aménagement de l’espace public interne du quartier à l’échelle du piéton : les enfants peuvent se rendre d’un quartier à l’autre ou à l’école sans croiser de circulation (aucun transit de transport individuel sur la route, uniquement bus).

Préservation du sol et de la biodiversité. Contenir l’étalement urbain en favorisant une densification raisonnée impliquant une valorisation optimale et cohérente du sol. Le plan localisé propose un juste équilibre entre les espaces construits et les espaces naturels de qualité, garants du maintien de la biodiversité.

Favoriser le « vivre ensemble » .Offrir les conditions préalables à la création de liens sociaux, ciment du futur quartier. Assurer une mixité sociale, intergénérationnelle et culturelle en diversifiant l’offre de logements ou des surfaces dédiées aux activités et en réservant des lieux de rencontre, d’échange et de participation à la vie du quartier.

Mixité fonctionnelle et sociale. Offrir une mixité emplois-logements Assurer une mixité sociale entre les différentes catégories de logements (LUP, HM, PPE, locatif, coopératives)

Garantir le confort. Améliorer la qualité de vie des habitants dans les bâtiments et dans les espaces publics. Favoriser l’utilisation de matériaux sains, avoir recours aux techniques et concepts assurant le confort du point de vue thermique ou de l’éclairage naturel, lutter efficacement contre les nuisances sonores. Offrir un cadre de vie à taille humaine et de qualité.

Promouvoir l’innovation architecturale. Inciter les futurs acteurs à une politique d’innovation architecturale

Promouvoir l’offre locale et durable. Développer l’offre de commerces ou activités économiques privilégiant la valorisation des ressources indigènes, redynamisant le tissu économique local. Prévoir des services de proximité. Soutenir l’agriculture locale. Développer les commerces distribuant ce type de produits afin d’offrir une alternative locale et durable dans le domaine de l’alimentation.

Points forts

Une prise en compte du contexte environnemental de façon élargie et création d’une structure paysagère très importante constituée d’essences locales
Respect de la topographie et ouverture au grand paysage (localisation des immeubles à haut gabarit laissant cette ouverture)
Minimum de routes limitant le transit
Parkings souterrains centralisés et accès en périphérie libérant l’espace public du trafic automobile
Mise en place d’un réseau de cheminement piétons et vélos efficaces et agréables. Aménagement de l’espace public interne du quartier à l’échelle du piéton.
Création d’un vaste espace de rencontre constituant l’espace majeur central du futur quartier. Vaste parc public au centre du quartier et proposition de surfaces dédiées au plantage (jardins privatifs).
Rétention de l’eau par des toitures végétalisées et par un terrain sec inondable permettant la préservation des rives de la rivière située à proximité (Nant d’Avril).
Concepts innovants d’énergie et d’éclairage public
Récupération des déchets selon la politique communale de tri systématique à la source
Mixité des logements et des activités, mixité sociale

Points à renforcer

Principales étapes

Le site des Vergers identifié dans le plan directeur cantonal en 2001 comme « périmètre
urbanisable en zone agricole ».


démarrage des études d’urbanisation du site, à travers une collaboration entre la commune
de Meyrin et le canton de Genève. Elaboration concertée du plan directeur de quartier.


2006 :
Plan de modification de la zone (déclassement de la zone agricole) adopté par le Grand Conseil


2007 :
Plan directeur de quartier adopté par le Conseil d’Etat.


Fin 2007 :
deux résolutions du Conseil municipal de Meyrin, l’une relative à l’écoquartier, l’autre
concernant l’élaboration d’un PLQ d’initiative communale aux Vergers


Fin 2009 :
préavis favorable du Conseil municipal au PLQ


2010 : Mise à l’enquête public du PLQ et communication

Réalisations et indicateurs clés:

Caractéristiques du projet : 3 quartiers – 30 bâtiments

Pour une surface brute de plancher d'environ 139 000 m2, les Vergers accueilleront quelque 1100 logements répartis dans trois quartiers («Arbères», «Sports» et «Vergers»). Trente bâtiments de gabarits variés composeront ce nouveau quartier qui fera la part belle au développement durable. Une proportion importante des rez-de-chaussée des immeubles sera réservée aux activités (petits commerces et bureaux) et aux services de proximité qui occuperont également la moitié des immeubles du quartier des Sports situé à proximité de la route de Meyrin. Au total, 23 400 m2 seront dévolus aux activités et services, ce qui représente environ 83% de logements et 17% d’activités sur l’ensemble du périmètre.

Plus précisément, le quartier des Arbères se composera de quatre bâtiments, perpendiculaires à la pente du terrain, de gabarits R+5 à R+8 et de neuf bâtiments de type R+4 ou R+5. Celui des Vergers comprendra 14 immeubles, parallèles à la pente du terrain, de gabarit R+4 et le quartier des Sports regroupera trois bâtiments (tours) de type R+11, R+12 et R+13.

 

Mixité des logements

Conformément à la loi générale sur les zones de développement (LGZD), la répartition des types de logements sera de 25% au minimum de logements sociaux, dits d’utilité publique (LUP), 25% au minimum de HBM-HM ou coopérative et le solde de propriétés par étage (PPE) ou loyers libres. La construction des premiers logements devrait débuter en 2012 et s’échelonner jusqu’en 2020.

Mobilité

Le quartier des Vergers comprendra trois parkings souterrains destinés aux logements et aux activités de l'ensemble du site. Environ 1680 places privées seront ainsi réalisées sous les esplanades et non pas sous chaque immeuble. Cet aménagement particulier s’inscrit dans un processus de développement durable. Il favorise la vie sociale par la position des accès aux parkings en lien avec les espaces publics et les activités du quartier et rend aussi attractif l'accès aux transports collectifs qu’aux places de stationnement. Il réduit également le nombre de rampes d’accès aux parkings, en limitant les impacts visuels et les nuisances. Environ 1360 places pour les vélos seront aussi réalisées, dont au moins la moitié en surface.

Espaces publics et équipements collectifs

Le quartier est composé de plusieurs espaces publics et collectifs: la promenade et la place des Vergers, les abords de la route de Meyrin, les esplanades et les dessertes des Vergers et des Sports, le parc du Jura, le jardin des Sports et les espaces collectifs autour des immeubles. Les projets d’aménagement de ces espaces devront garantir une cohérence à l’ensemble du périmètre et assurer une certaine unité architecturale, notamment pour les aménagements paysagers, le mobilier urbain et l’éclairage. Un périmètre est aussi réservé pour des équipements publics communaux, scolaires ou sportifs.

 

 

Vers un écoquartier

Le plan localisé de quartier des Vergers s’accompagne d’un rapport d’impact sur l’environnement (RIE) 1ère étape, d’un schéma directeur de gestion et d’évacuation des eaux et d’un concept énergétique. La volonté de la commune de Meyrin de faire des Vergers un éco-quartier et de voir les constructions bénéficier d'un standard de haute performance énergétique se concrétisera dans les étapes suivantes du projet, lors du dépôt des autorisations de construire.