Connexion

Pour vous inscrire, veuillez contacter notre modératrice en cliquant ici.



 
 

Ecoquartier créé le 25 juin 2014, modifié le 11 novembre 2015

Le quartier:

Le projet de quartier de Ville du 21ème siècle, situé à Sion, s’étend sur une zone importante comprise entre la gare ferroviaire et le cours actuel du Rhône. Il représente actuellement le plus vaste réservoir de développement de la commune valaisanne (mutation zone industrielle à mixte). Cette zone majoritairement industrielle propose, déjà à ce jour, une forte accessibilité par le biais des transports publics grâce à la proximité immédiate de la gare. D’autre part, la transformation de ce périmètre étendue devrait rétablir des liaisons directes entre le centre-ville de Sion et les berges du Rhône qui seront valorisées.

Caractérisitques du projet:

Localisation: Rue de l'Industrie 20  1950  Sion, Suisse
Page web de l'opération:
Type de projet: Construction  Procédure: Autres
Contexte urbain: Centre ville


Taille de l'écoquartier: Superficie de l'opération (emprise) 234 m²
Coefficient d'utilisation du sol 0
Nombre de logements:0
- Maisons individuelles0
- Logements collectifs0
Surface brute de plancher totale0 (m²)

Les surfaces ci-dessous sont calculées en SBP
Surface Résidentielle (habitat collectif)0 (m²)
Surface Résidentielle (habitat individuel)0 (m²)
Surface Commerces0 (m²)
Surface Tertiaire/Service/Administration0 (m²)
Surface Etablissements publics/Ecoles0 (m²)
Surface Artisanale0 (m²)

À l'origine:

Le Rhône fait actuellement l’objet d’un projet visant à corriger ses berges afin de réduire les risques d’inondations, tout en accroissant ses potentiels environnementaux et sociaux (espaces publics). Le quartier Ville du 21ème siècle constitue un secteur particulièrement pertinent dans le cadre de cette correction du Rhône. En effet, cette zone, bien située en matière d’accessibilité, est actuellement uniquement dévolue à une fonction industrielle. Or, le projet Ville du 21ème siècle va progressivement transformer ce secteur en un quartier multifonctionnel tout en accompagnant la valorisation des rives du Rhône grâce à un réseau d’espaces publics les reliant directement au centre-ville sédunois.

Objectifs du projet:

L’objectif principal de ce projet vise à une revalorisation globale de ce secteur de ville grâce à la création d’une nouvelle centralité à proximité immédiate de la gare tout en mettant en place une stratégie de relocalisation des entreprises non adaptées au développement de ce tenant.

Outre cette revalorisation, ce projet veut également assurer la mise en relation, via des chemins d’accès directs, du centre-ville sédunois avec le Rhône.

Le projet vise l’exemplarité dans le domaine énergétique.

Points forts

Grâce à la proximité immédiate de la gare de Sion, l’accessibilité aisée en transport public à ce secteur de ville à inventer, constitue un point fort.

De part sa situation centrale, le projet n’engendrera pas d’étalements urbains. Une utilisation rationnelle du sol y est d'ailleurs prônée tout en gardant à l'esprit que le développement urbain de ce secteur devra rester à l'échelle de Sion et de son paysage.

La mixité fonctionnelle et sociale à l’échelle du quartier sera assurée grâce à l’implantation de logements, de commerces, de locaux destinés à la recherche et à l’enseignement, ainsi que des bureaux.

La mise en valeur des rives du Rhône réalisée en lien direct avec ce projet urbain illustre la volonté d’associer l’environnement naturel à la ville. Les nombreux espaces publics du quartier de qualité assureront une place notable à la création de liens sociaux et aux rencontres.

Le patrimoine soulignant le passé industriel de ce secteur sera valorisé afin de ne pas effacer l’identité historique de ce quartier.

La mobilité douce constitue également un atout pour ce secteur grâce aux chemins d’accès interquartiers, faisant le lien entre ce quartier et le centre-ville de Sion, ainsi que les connections intraquartiers notamment en réutilisant le potentiel lié aux voies industrielles des chemins de fer. De plus, des infrastructures dédiées aux vélos devront être étudiées (vélos en libre-service, vélostation, pistes cyclables...).

Les bâtiments implantés répondront aux standards énergétiques de durabilité en visant la performance Minergie voire Minergie-P.

Points à renforcer

Un élément qui n’a que peu été inclus dans le projet est la participation des citoyens qui s’est en grande partie limitée à de l’information. Une participation systématique devrait apporter des bénéfices comme un sentiment d’appartenance et d’identité des citoyens à l’amont du projet.

Principales étapes

La transformation et la revalorisation de ce quartier sont actuellement en cours. Le premier bâtiment, destiné à accueillir des chercheurs de l’EPFL et de l’HES-SO Valais, a été inauguré en décembre 2014, plus de 200 chercheurs occupent désormais le bâtiment sis à la rue de l'Industrie 17.

Les principales étapes de ce projet de développement sont les suivantes :

  • La première concernant le site du Campus (EPFL - HES SO), s’étendant de 2015 à 2018, conduira à la construction de plusieurs bâtiments (HES SO) également affectés au pôle de recherches.
  • A la suite des la constructions des bâtiments, la rue de l’Industrie devrait être réaménagée en espace de rencontre.
  • Des études tests sont actuellement en cours afin de planifier le développement des la gare Sud (gare routière / emplacement de la télécabine reliant la gare de Sion au domaine de ski des 4 vallées (connexion plaine montagne / vélostation / espaces publics / parking relais...).
  • Différentes études et concours devront être menés pour définir de façon opérationnelle la taille des espaces publics (voiries / alignements / places) ainsi que les règles constructibles (gabarits, hauteurs, profondeur, affectation...).
  • A partir de 2025, l'ensemble du secteur en question sera transformé afin qu’il poursuive sa transition en tant que nouveau pôle urbain. Ainsi, des bâtiments en lien avec le quartier de l’innovation devraient être réalisés dans le but d’implanter des entreprises qui profiteront directement de leur proximité avec les chercheurs de l’EPFL et de l’HES-SO Valais (chaîne de valeur ajoutée). Des logements, notamment pour les étudiants et les chercheurs, seront également envisagés.